Category:citoyen

ACTA/SOPA/… Sa Peau ?

ACTA est d’abord un accord internationnal négocié depuis 2007 en secret (merci wikileaks) par peu de représentants élus et beaucoup de lobbies.
Le pitch: les méchants pirates (vous, le tiers-monde) VS les gentils industriels (eux), ou comment protéger les avantages comparatifs des gros industriels et « ayant-droits » de chez nous.
Le hic: même chez nous, y’en a qui croyaient que les pauvres aussi avaient droit aux médicaments, d’autres qui espéraient que le droit à la vie privée était sacré dans nos civilisations « avancées » (le texte, avant sa publication officielle , …

Des moutures on bien entendu filtré avant la divulgation officielle du texte, sans doute afin de ‘prendre la température’ (ou alors sans faire exprès, pour ceux qui préfèrent l’histoire officielle). Il a maintenant été accepté par la commission européenne (le rapporteur a démissionné sur le champ).
Il « ne reste plus » qu’a le faire « valider » par les hauts représentants du bas peuple (vote au parlement européen en juin 2012).

Rien à dire de plus, sinon que 1984 est derrière nous, et que si l’on voulait arrêter ça il faudrait s’y mettre, sérieusement, car c’est en bonne voie et ça ne date pas d’hier !

Si vous pensez que certes c’est mal, mais que vous avez d’autres choses à faire de plus important, nettoyez-vous la conscience avec un Pack Liberté, le concentré de ce qui peut nous aider à garder un internet propre !

Pack liberté, venez nous aider à redonner une bonne odeur de frais à l'Internet!

Elections professionnelles 2011… par internet seulement

Et voilà, on y est.

En 2011, les élections professionnelles dans l’enseignement se dérouleront *uniquement* par internet.

J’ai déjà donné mon avis sur la question, et je ne suis pas le seul de cet avis… (sisi !).

Pourtant, on voit bien qu’avec la versions papier les explications officielles sont bien plus claires et convainquantes que le cru 2011, bien moins charpenté, sinon franchement astringent…

Si j’étais méchant, je dirais même qu’il n’est pas vraiment compatible avec tout, mais sous linux il suffira d’installer java si ça n’est pas déjà fait, puis de modifier le sysctl net/ipv6/bindv6only – il faut le mettre à 0 pour passer le test (et donc obtenir le droit de voter !). Qui a dit fastidieux ?

Bien sûr, ça va dans le sens de la réduction des dépenses de l’état, de l’externalisation, et de la surveillance généralisée rendue techniquement possible (même si non avérée avant le prochain scandale).
Pour mémoire, le gouvernement actuel cherche depuis 2008 (au moins) à surveiller de très près les activités syndicales dans le secteur de l’éducation (je ne retrouve pas le document original, mais il y a des traces ici et )

Je parie que pour 2012, ils ne comptent déjà pas sur ces électeurs là de toutes façons 😉

Hadopi, PUR, LOPPSI, ACTA… et hop, censure à la demande !

La dernière campagne de pub ‘HADOPI’ en aura fait rire plus d’un (pas Emma Leprince bien sûr). Qui ne se mettrait pas à pirater si ça pouvait éviter à ses enfants l’avènement de cette ‘Loft-star’ en 2022 ?

Si ça ne vous a pas fait rire, essayez pourquoijepirate.fr et/ou paspeurdhadopi.fr. Ca marche pas ? En fait c’est pas drôle.

Reste les 3 millions d’euros (publics!) versés à une agence qui recrute des stagiaires au poker pour un travail au rabais, qui peuvent gratter quelque-part aussi… (ça peut vous gratter à l’école de vos enfants par exemple…)

La dernière nouvelle cette l’épopée gouvernementale sur la question commence à mieux montrer le but final de tout ça (à mon sens le seul qui donne une logique à cette suite (LCEN, HADOPI, LOPPSI2, ACTA…) – jusqu’ici on pouvait (presque) croire que c’était de la gesticulation politicienne. Là on comprend que c’est plus grave (mais le gros est déjà passé))

à l’ONU, le rapporteur pour la promotion et la protection de droit à la liberté d’opinion et d’expression a bien compris, en tous cas.

Je recommande plus que chaudement la consultation régulière du site de la quadrature du net sur ces thèmes.

loi Hadopi: tous coupables.

Le 30 juin 2006, la loi DADVSI était votée, dont la stratégie anti-piratage reposait sur les DRM, qui ne fonctionnent pas (ou trop bien: il est très facile de ne pas pouvoir voir/entendre un contenu que l’on a pourtant payé…). Son article 1 portant sur une Licence Globale, qui plaisait à tous sauf aux majors, avait été enterré par l’UMP (pourquoi ?), dans l’urgence.
Read more

mâles en péril – arte

A voir sur « Arte+7 » avant mercredi 3 décembre: <a href="http://plus7 best ms project alternative.arte.tv/fr/detailPage/1697660,CmC=2328150,CmPage=1697660,scheduleId=2287558.html »>Mâles en péril

Résumé: Notre capacité à nous reproduire serait-elle menacée ? (concerne aussi au moins une bonne partie de la faune)

Si vous n’avez pas le temps (ou l’envie, ou ?) de le voir, évitez les crèmes cosmétiques et/ou ne me parlez pas d’arrêter de fumer ;-P

… Ceci dit, ça n’est peut-être pas si grave si les humains s’éteignent avant d’éteindre la planète …

ps: C’est vraiment obligatoire les sempiternels plans longs sur les chercheurs et leurs microscopes ?

Le « piratage »: un impôt ?

M. Tim O’Reilly, dont le nom est bien connu de beaucoup d’informaticiens par ses éditions (dont la filliale française vient malheureusement de fermer ses portes), donne son point de vue sur le piratage.
Si tous ses pairs pensaient comme lui…
version française: http://www.freescape.eu.org/biblio/printarticle.php3?id_article=160
VO: http://www.oreillynet.com/pub/a/p2p/2002/12/11/piracy.html

Base-élèves: ou comment être fiché dès l’école…

Ceux qui ont une confiance absolue dans tout notre gouvernement, les suivants (…), ainsi que la totalité des maires de notre pays n’ont pas à s’en faire get redirected here.

Les autres, il y a de quoi…

Explications complètes: http://petition.bigbrotherawards.eu.org/Signez-la-petition-pour-le-retrait-de-Base-eleves

Pour ceux qui ne savaient pas « le scandale de juin 2007 » est ici: http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article2104

Une carte d’identité biométrique obligatoire !!!

Pétition pour le retrait du projet INESLe gouvernement veut imposer aux citoyens une carte électronique d’identité à éléments biométriques. Sans nécessité, il étend ainsi au niveau national des décisions européennes liberticides qu’il a par ailleurs fortement contribué à faire adopter. Le projet est présenté comme une parade aux fraudes et aux entreprises terroristes, tout en servant de « vide-poche » pour y placer, à sa guise, code de carte bancaire, numéro fiscal, codes d’accès à des services Internet… En réalité, ce projet prévoit de constituer un fichier de police à l’échelle du pays et de toute la population, comportant les données biométriques de chaque citoyen, avec l’indication de son domicile, sur des puces lisibles sans contact, c’est-à-dire à l’insu des personnes…